Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Recherche

14 juillet 2008 1 14 /07 /juillet /2008 10:07

Poème[1]


&&&

 
Amour m’a fait


 
 

 « Amour m’a fait Cygne

et je tire le char du Soleil.



 

Amour m’a fait Paon,

et je déploie la beauté de Son plumage.

 


Amour m’a fait Sîmorgh

et ma plume guérit celui qui la touche.

 


Amour m’a fait Phénix,

et des cendres du bûcher s’envole la vie.

 


Amour m’a fait me transpercer le sein

et viennent y boire tous les enfants du monde.

 



Amour m’a fait Oiseau d’Hermès,

et je viens féconder la Terre.

 


Amour m’a fait Oiseau Hamsa,

et je vole dans les espaces éthérés. »

 


C’est le chant que m’a murmuré le Bien-Aimé

lorsqu’Il m’a dévoilé Son visage.

 

Ô ce jour ! Je suis aveugle à ce qui n’est pas Lui.



*** 



[1] Extrait de  Régor (R. Mougeot), Poèmes jaillis du Cœur par Fin’Amor.

Repost 0
Published by Régor - dans Poème
commenter cet article
6 juillet 2008 7 06 /07 /juillet /2008 11:25

Imagine

de John Lennon, 1971.


Imagine qu'il n'y ait pas de paradis,
C'est facile si tu essaies,
Pas d'enfer en-dessous,
Au-dessus seulement le ciel, imagine tous les gens
Vivant au jour le jour.

       Imagine qu'il n'y ait pas de pays,
       Ce n'est pas difficile à faire,
       Aucune raison pour tuer ou mourir,
       Aucune religion non plus,
       Imagine tous les gens
      Vivant leur vie en paix.

Tu peux dire que je suis un rêveur,
Mais je ne suis pas le seul,
J'espère qu'un jour tu nous rejoindras
Et le monde sera comme un.

Imagine aucune propriété ou possession
Je me demande si tu le peux,
Pas besoin de cupidité ou de faim,
Une fraternité d'humains,
Imagine tous les gens
Partageant le monde entier.

Tu peux dire que je suis un rêveur
Mais je ne suis pas le seul,
J'espère qu'un jour tu nous rejoindras
Et le monde sera comme UN;

(Traduction libre : Brian Levin et E. L.)


Le Monde, l'UNivers est un ,
a nous de ne pas nous enfermer dans notre paradis, notre enfer,
notre religion, nos croyances, nos biens et propriétés,...

Non pas
"imaginer",
"rêver",
mais... ËTRE !

&&&

Repost 0
Published by Régor - dans Poème
commenter cet article
2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 07:24

A Kabir, humble tisserand de Bénarès



La Rose de mon Coeur







La Rose de mon Coeur s'est ouverte
Les papillons sont aimantés par elle
et les cétoines d'or viennent s'y lover,
enivrés par son parfum.



En ton Coeur est une Rose tout aussi belle...
Ne cherche pas au loin des parfums étrangers.

Pourquoi distiller des pétales fanés?
Ils ne donneront qu'un parfum volage et éphémère.

Au Coeur du Coeur de mon coeur
est une Rose épanouie qui jamais ne passera.

Elle tient son parfum de l'Aimé
qui a fait de mon Coeur son Jardin.




"Ne vas pas au jardin des Fleurs, n'y va pas...
En toi est le Jardin des Fleurs." (Kabir)







Repost 0
Published by Régor - dans Poème
commenter cet article
2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 06:56

La Licorne aux cheveux de Feu et… la Dame

 

Cherchez la Dame…

La verrez-vous mieux malgré son masque de carnaval,

par retournement ?



La Licorne aux cheveux enflammés

Poème de Christy



C'est au sein de la magie d'un masque amazonien
qu'elle s'était lovée...
Sans le savoir, j'ai dû la chercher,
elle est arrivée sans y avoir pensé...

Sa chevelure enflammée m'a éveillée,
a activé l'essence de ma curiosité...

Elle sollicitait l'oeil d'un autre regard,
celui qi s'exprime avec l'art...

La puissance de son symbole phallique
d'une rythmique volcanique...
anime mon esprit d'une grande clarté,
transcendant l'ultime pureté...

Sauvage et indomptable,
elle observe l'étroit chemin de mon passage...
Celui qui pour gagner au fil des expériences du temps
s'est tempéré...
Bien que loin d'être pure
elle m'accueille déshabillée de mon armure...

Les Dieux dans la harpe de ses cheveux
jouent des accords mélodieux...
Mon parcours olfactif semble guidé
par le centre de mes yeux laudatifs...

La vision en devient arc-en-ciel
tapissant l'azur de la mémoire du temps... 
Et, la puissance de l'osmose des langages
scelle le mariage de cette image...

Alors, reviens quand tu veux te loger
au coeur du sein de mes yeux bleus...


http://chisty.blogourt.fr/79.php


Peinture sur toile, Régor.

Voir http://e.y.monin.free.fr/pages%20livres/damelicorne/damelicorne.html


 

Repost 0
Published by Régor - dans Licorne
commenter cet article
1 juillet 2008 2 01 /07 /juillet /2008 11:37

Le rassemblement des Animaux dans l’Arche

 

 Ah ! La licorne ! Lorsque, sur l’ordre de Yahvé, Noé fit monter dans l’Arche hommes et bêtes par couples, un animal fut-il oublié ?

Peut-être pas totalement si l’on en croit ce vitrail de l’église Saint-Etienne-du-Mont, à Paris. 

 
En rassemblant vos animaux dans l’Arche que vous êtes, surtout n’oubliez la Licorne !

        
       La Licorne, c’est l’Esprit ! Les malheurs des humains depuis les siècles viennent de cet oubli terrible. Le rameau d’olivier que la colombe rapporte à Noé lorsqu’elle retrouve la terre après le déluge n’apportera la paix que lorsque les humains auront retrouvé en eux la Licorne…
 

 

 

         Comment l’Homme ferait-il retour à l’Ange qu’il fut avant le début des temps terrestres, s’il oublie la Licorne ? C’est elle qui en plongeant sa corne torsadée par trois dans les sources empoisonnées par la bêtise humaine, peut leur redonner vie.  

 

       
      D’où l’injonction de rassembler dans son arche tous ses animaux, sans y oublier cette fois la Licorne.

 

        Chanson :

Sur le Chemin de l’Arc-en-Ciel

 

         Refrain :

        Sur le Chemin de l’Arc-en-Ciel

        mon Arche avance.

        A sa proue est la Licorne jadis oubliée

        dans l’Arche par Noé.

        Son compagnon le Lion gît à ses pieds.

        Il est là apaisé.

 

        Est là aussi le

        Dragon qui

        a fait trembler ma terre

        jusque dans ses enfers.

        C’est lui qui pulse l’Arche

        sur le Chemin de l’Arc-en-Ciel

 

        Le Rat ne ronge plus

        avec les dents du doute

        des pensées qui n’ont plus

        place sous cette voûte.

 

        La Colombe est revenue.

        Elle a posé dans mes mains nues

        son rameau d’olivier.

        A mon oreille elle a parlé

        de cette Terre oubliée.

 

        Une Terre Nouvelle

        a jailli sous mes pieds.

       Maintenant dans mon Arche

        mes animaux sont rassemblés.

        Ils ne font plus la guerre

        comme ils faisaient naguère

        mais concourent à la beauté de cette Terre.

 

        Alors de mes yeux ont coulé

        Brûlantes et salées

        des larmes qui dormaient

        depuis l’éternité.

 

 

 Peinture de Edward Hicks, 1846.

 



&&&&&&&

Repost 0
Published by Régor - dans Licorne
commenter cet article
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 17:00

Je ne connaissais pas



J'ai erré dans les forêts et les déserts,
sur les monts et sur les mers.
Je ne connaissais pas...

J'ai cherché, cherché, cherché...
dans les mots morts des livres !
Je ne connaissais pas...

Et puis, pourquoi ?
J'ai cessé...

Ma Bien-Aimée était là,
compagne de toujours,
battements de mes cils,
souffle de mon souffle,
vie de ma vie,
coeur de mon coeur !

Ô qui peut dire la Joie ?

Les paroles n'ont plus cours...

L'océan des mots est tarri !

Le Silence est un bruissement d'Amour.








Repost 0
Published by Régor - dans Poème
commenter cet article
29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 09:58



Bois gravé.

Repost 0
Published by Régor - dans Licorne
commenter cet article
10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 09:03

OM MANI PADME HUM

 

"Le Joyau dans le Lotus"

porte en son Cœur en effet un dynamisme

qui éclate dans les mille feux des pétales.

 

Il joue sur les vibrations des couleurs

et sur les rythmes des ennéagones et des dodécagones

 

qu'enserrent les vingt-quatre pétales de feu.


&&&

 

 

 

Repost 0
Published by Régor - dans Peinture
commenter cet article
8 avril 2008 2 08 /04 /avril /2008 08:48

Mandala de la petite araignée Ananse

 

Elle est construite sur le neuf, le dix-huit et le trente-six.

  (Voir le Conte dans: Régor, Contes qui coulent de Source. La quintessence du conte, Editions EDIRU)



 



§§§§§§


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Régor - dans Peinture
commenter cet article
21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 08:53
LA FONTAINE DE JOUVENCE 

AU TREFONDS DE SOI
 
 
 
         « Entre le passage de la conscience discernable à la conscience indiscernable, se trouve une zone obscure qui correspond au chaos, c’est-à-dire à un état où la matière ne possède plus sa pureté première mais dont les différentes possibilités ne sont pas clairement organisées.
         C’est l’état d’une matière brute. Mais lorsque la conscience continue à descendre, elle aperçoit la surface miroitante du tréfonds de l’âme. Celui-ci , il est vrai, n’est pas saisissable dans sa réalité matérielle, mais il révèle cependant son essence en reflétant la lumière de l’esprit dans toute son intégrité.
         Le chaos de l’âme, c’est le plomb.
         Le miroir qui tapisse le fond de l’âme est semblable à l’argent.
Nous pouvons aussi le comparer à la pureté d’une source. Il est la fontaine de Jouvence de la légende, d’où jaillit la source de vie, vive comme le mercure. »
 
Titus Burckhardt, Alchimie, Science et Sagesse, Ed. Planète.

undefined

Illustration in
Le Traité de Réintégrations des Structures de l'Existence
d'Emmanuel-Yves Monin.

Repost 0