Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Recherche

19 août 2008 2 19 /08 /août /2008 07:00

LA SOURCE D’EAU VIVE JAILLIT DU ROC

 

« Plus puissant que Moïse, le magicien de l’âme a frappé leur cœur :

une source immortelle en jaillit.* »

  

Gavure du XVIIIème siècle.

Dans la Légende de saint Roch, celui-ci, atteint de la peste,
se réfugie dans la forêt et reçoit le secours de l’Ange
qui fait jaillir une source pour étancher sa soif et laver sa blessure
et du chien du seigneur voisin qui volait chaque jour un pain à son maître 
pour l’apporter à Roch.
 

(voir : http://saintroch.energie-manifestee.net/index.html )

 &&&

 Si le chien toujours représenté symbolise l’ énergie tellurique,

l’Ange qui l’est plus rarement symbolise l’énergie cosmique.

 (voir http://vivrevouivre.over-blog.com/ )

 &&&

 Dans les représentations naïves et populaires
qui peuplent encore les églises de nos campagnes,
l’Ange compatissant intervient de diverses façons :

 L’Ange verse avec une fiole de l’eau ou tout autre produit sur la cuisse de Roch et tient dans l’autre main une étoffe pour l’essuyer comme ci-dessus.

 Parfois l’Ange soulève la robe de bure de Roch
et bénit la plaie pour la guérir.

 

 Cathédrale Saint-Urbain de Reims.


 
L’ange soulève délicatement la robe et caresse délicatement la plaie.

 

Basilique de Saint-Bertrand-de-Comminges.

 
 Saint Roch soulève lui-même sa robe
et l'ange caresse délicatement la plaie.

 

Basilique Saint-Andoche à  Saulieu (Saône et Loire).

 
Ici, l'ange soulève la robe du saint
et pose délicatement sa main gauche sur la plaie
pour la soigner de sa main droite

 

 Maison du tourisme à Ricey, Aube.


 
Là, il soulève le manteau de Roch,
dévoilant sa jambe pour montrer la cicatrice de la plaie enfin guérie.

 

 Cathédrale Saint-Etienne de Troyes.

 

L’Ange tient un gobelet contenant le baume guérisseur
et badigeonne la plaie avec un pinceau pour la soigner.

Frontispice de la vie de saint Roch par Maldura, 1495.

 

 Il arrive même qu’un ange porte le pain
tandis que l’autre soigne la blessure.

 

Illustration d’une prière ancienne.
Gravure, Allemagne.

 &&&

 *Edouard Schuré, Les Grands Initiés.

 &&&

 Référence : Régor,
Du Cheminement Initiatique imagé par saint Roch et sa Vie Exemplaire
d'après les Enseignements d'Emmanuel,
Editions Les Amis du Désert, 1988.

 &&&

Partager cet article

Repost 0

commentaires