Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Recherche

17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 21:09

Son absence


 

Ma tête est vide,

mon corps entier tremble et frissonne.
Oserais-je dire mon amour à mon Bien-Aimé ?

Les mots me manquent pour cela et je défaille…

 

Oh ! Il sait, et je n’ai rien à dire !

 

M’appartient-il de soulever le voile ?

Il n’y a plus d’attente.

 

Comme l’oiseau avant l’aurore, je chante pour l’Unique.
Nuit et jour, je suis avec Lui et en lui.

Il me comble, même par Son absence.

 

Sur les quais des gares, dans les rues et les ruelles,

Dans la foule bruyante comme dans le jardin silencieux,

Mon cœur gade le Trésor.
Longtemps, Il a voilé Sa face par amour,

Mais je me suis tant langui de Lui qu’Il n’a pu attendre.

Oh ! Le voilà dans la splendeur radiante de millions de soleils !

 

Il est là depuis toujours.

Je viens enfin d’ouvrir les yeux…

LA FIN DES RECHERCHES
AMOUR M'A FAIT

ùùù

Partager cet article

Repost 0
Published by Régor - dans Poème
commenter cet article

commentaires