Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Recherche

22 août 2007 3 22 /08 /août /2007 14:23
 
 
LE HÉRISSON EST MORT.
 
 


Une larme dans tes yeux,
le chagrin, la tristesse.
 
 
On le met en terre sous l’arbre du jardin.
 
 
La fleur se fane.
La feuille tombe de l’arbre.
 
 
Ton grand-père un jour nous a quittés.
Un jour, je ne sais quand,
je te quitterai aussi.
 
 
Alors, ne sois pas triste,
mais qu’en ton cœur naisse la joie,
même douloureuse. 

Les vraies joies sont parfois douloureuses.

 
  

herisson1.jpg



 
Cette vie est un passage.
Tout ce qui naît meurt aux yeux humains.
 
 
Remplis chaque jour de ta vie
comme une belle page blanche
sans hier ni demain.
 
 
Et au cœur de ton cœur,
tu sauras que l’étoile qui meurt
renaît sous d’autres cieux,
que l’âme quitte cette enveloppe de chair,
emportant la chaleur de tout amour donné,
de tout amour reçu,
et va sous d’autres cieux où il est des soleils
qui n’éclairent pas la guerre, la famine, la peur,
le désir et l’envie.
 
 
La naissance de l’enfant est délivrance
pour la maman.
 
 
Délivrance aussi
lorsque l’âme quitte cette enveloppe de chair.
La chenille ne peut voir
la beauté du papillon qui sort de la chrysalide.
 
 
 
 
 


papillon2.jpg

 
 
 
Au jour de ma délivrance,
sois dans la joie.
 
 
Tout ce qui naît meurt
aux yeux des humains.
 
 
Remplis ta vie chaque jour
comme une belle page blanche
sans hier ni demain.
 
 
Et je t’accueillerai là-bas
pour un nouveau destin.
 
 
 
 


Papilon1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Mougeot
commenter cet article

commentaires